Cathy Reulier


Après une carrière de cadre dans le milieu de la parfumerie, le temps est venu pour moi de renouer avec une passion d’enfance : l’écriture, sous toutes ses formes. Et de replacer l'humain au centre de mes préoccupations.

Héritage de mes aïeules qui aimaient tant partager leurs souvenirs, j’éprouve un vif enclin pour la transmission familiale

Depuis plusieurs années, j’écris des romans, des nouvelles, je tiens un journal, m’essaie à la poésie, aux récits de voyage. Les mots, toujours!

Je vis alternativement entre l’Anjou et la région parisienne, mais me déplace volontiers au gré des demandes.


Profession biographe

Ma première biographie fut celle d'une grand-tante disparue, truculent personnage dont j'ai voulu graver la légende familiale. Écrire son histoire fut pour moi l'occasion de charmantes retrouvailles, un cadeau pour mon entourage. Mais aussi la frustration de ne pas avoir engagé ce récit de son vivant. Et c'est ainsi que j'ai voulu en faire mon métier: aider à collecter les mémoires vives. Capturer les souvenirs avant qu'ils s'estompent.

Je m’efforce d’apporter dynamisme et profondeur aux récits qui me sont confiés, en préservant leur authenticité.

Je suis membre du réseau international "Scribes of Memory" fondé par Pierre Nozières, qui m'a également formée au métier de biographe.

Ma conviction


Tous les biographes vous le diront: les «petites» histoires n’existent pas!

Une rencontre bouleversante, un voyage, une relation fusionnelle, un accident de la vie, un accident tout court… Des rêves, des passions, des frustrations, des effondrements, des renaissances. Nous aimons, nous détestons. Nous VIVONS. 

Je suis convaincue que chaque génération, dans une famille, devrait laisser son empreinte pour les suivantes. Léguer un témoignage, balayer le poids des non-dits, relater de jolis souvenirs… les bonnes raisons ne manquent pas. 


La somme de nos vies – tapageuses ou discrètes – brode le canevas de l’humanité, rien de moins ! C'est pourquoi j'ai créé Les "belles empreintes"

Mon pied de nez au culte de l’instantané 


À l’heure où internet glorifie les moments éphémères, j’invite à prendre le temps de s’appesantir sur les émotions, les bruits, les goûts, les enthousiasmes, les peurs, les espoirs. 

Un récit illumine toutes les dimensions de la vie là où l'image n'en saisit qu'une parcelle.


Et vous, quelle sera votre empreinte?